Faut-il se brosser la langue ?

Est-ce un hasard si l’on parle habituellement de brossage dentaire et pas de brossage lingual ou buccal ?

Hmm… Pas vraiment !

Cher organe nécessaire à la mastication, la gustation, ou encore à parler et si besoin à exprimer le sentiment amoureux, la langue est aussi le quartier général d’une pléthore de bactéries : un "French Kiss" de 10 secondes, c’est environ 80 millions de bactéries échangées.
C’est bon, on sait pourquoi hypocondriaques et hygiénistes torturent inlassablement leur muqueuse linguale. Pourtant, dans la grande majorité des cas, ce geste n’a pas d’intérêt et peut même se révéler délétère.

Pourtant les médias et les acteurs du bucco-dentaire disent que … oui, mais NON

Bien-sûr, l’industrie bucco-dentaire et les médias, quand ils décident de s’en mêler, nous y incitent à tort. Raclettes pour décaper l’intérieur des joues et le palais, brosses à deux faces élaborées spécialement pour le brossage lingual, grattoirs en tous genres… On nous en fait voir de toutes les couleurs, mais est-ce vraiment à notre avantage ?

Évidemment, dans quelques cas bien spécifiques, il s’avère nécessaire d’apporter un soin notable à votre langue. Mais, pour autant, son nettoyage systématique n’a pas lieu d’être. Nettoyer régulièrement cet organe musculeux, c’est détruire un tas de bactéries nécessaires à la digestion et à la protection contre une foule de micro-organismes pernicieux. Cela peut également engendrer des micro-lésions, qui peuvent elles-mêmes causer diverses infections. Bref, rien de bon pour vos papilles.

Elle se débrouille très bien toute seule

La langue se nettoie en fait d’elle-même, notamment grâce à la salivation et au frottement délicat contre le palais. Il ne faut surtout pas la brusquer, sauf cas exceptionnel, encore une fois. D’ailleurs, les affirmations formulées par le Docteur Dridi auprès de l’Agence France Presse (AFP) à ce propos ont été reprises abondamment par la presse.

Top SantéLCI ou encore RTL ont exposé les raisons pour lesquelles il vaut mieux éviter cette pratique, en reprenant de plus ou moins loin l’AFP.

Mauvaise haleine, mauvais réflexe !

La volonté d’améliorer leur haleine guide une bonne partie des personnes qui se brosse la langue de façon régulière. Comme l’expose PourquoiDocteur, la source de l’halitose est souvent ailleurs et se traite efficacement.

Les quelques cas spécifiques évoqués ci-dessus, dans lesquels un brossage lingual peut être préconisé, sont les suivants :

·Quand la langue est trop chargée et devient blanchâtre, cela peut être dû à un traitement ayant pour effet de diminuer la salivation

·Lorsque la langue est villeuse, parfois noirâtre, notamment chez les fumeurs

·La mauvaise haleine dans des cas encore plus spécifiques

D’ailleurs le Docteur Wahnich en a fait une synthèse précise sur son blog.

Quelques trucs pas drôles du tout

Pendant que l’on parle de langues, on apprend grâce à Sciences et Avenir et BFMTV qu’y faire des trous n’est pas la meilleure idée qui soit et que la présence de diverses formes d’aphtes persistants, de grande taille, même indolores, ou au contraire d’une sensation de brûlures inexpliquées nécessitent une consultation médicale dans les plus brefs délais. En effet, certaines pathologies parfois méconnues comme la syphilis, le cancer de la langue et le syndrome dit de « la langue de feu » existent et peuvent être traitées ou évitées.

LA bonne nouvelle

Du coup, pour ceux qui se posaient la question, Y-Brush est toujours la meilleure brosse à dent disponible sur le marché. Pas besoin, et même pas question de vous brosser la langue tous les jours. En revanche, vous brosser les dents parfaitement en 10 secondes, c’est toujours une superbe idée.

Pour le coup, on vous offre un bon de réduction de 10€ sur votre prochaine commande jusqu’au 30 décembre avec le code MALANGUEAMOI !

Alexandre Gaillard